Multiculturalisme : Mosaïque ou melting-pot

Épices et couleurs de Dubai

La perception du multiculturalisme peut varier tout autant que la diversité des cultures à l’intérieur de mêmes frontières. Comme je m’immerge dans la recherche culturelle ces derniers temps, je découvre plusieurs descriptions. L’une attirant particulièrement mon attention : la différence entre la perspective canadienne et américaine du multiculturalisme. Le Canada tend à considérer sa variété culturelle comme une mosaïque, alors que les États-Unis réfèrent plutôt à un melting-pot dit aussi, creuset. Ces métaphores illustrent de manière intéressante la distinction conceptuelle entre les proches voisins.

 

La mosaïque canadienne

Dans sa forme première, la mosaïque décrit une collection de pièces diverses assemblées pour créer une œuvre harmonieuse. L’utilisation de cette représentation colorée pour expliquer la perception du multiculturalisme au Canada témoigne de son approche sensible à la différence, respectueuse des particularités. L’image vibrante évoque également l’intention de préserver l’identité culturelle dans la diversité, que ce soit de race, de croyances ou encore, de générations.

Notre premier ministre a élevé la notion en déclarant que la diversité était une force pour le Canada. Ses mots : « Le Canada a appris à être fort non pas en dépit de nos différences, mais grâce à celles-ci » ont rayonné largement et ont inspiré la politique d’immigration du pays.

L’image de la mosaïque accueille la notion de différence, valorisant l’aspect unique d’une personne, d’un groupe ou d’une communauté. Bien que pas toujours facile, réaliser un « collage » harmonieux des aspects uniques de chaque culture est une façon créative et diplomatique d’aborder le multiculturalisme.

 

Le creuset étatsunien

Sans nécessairement s’opposer à la notion de mosaïque, le concept de melting-pot comme on l’utilise aux États-Unis évoque plutôt le mélange. On y perçoit une intention d’homogénéiser les cultures en une mixture unique. Ma question : qu’en est-il de l’identité culturelle?

Si on l’aborde tel un plat, le melting-pot peut évoquer une sauce succulente ou une soupe savoureuse. On se demande cependant si un tel mélange signifie substituer (ou supprimer) le goût particulier d’un ingrédient en faveur de la création d’une saveur entièrement différente.

 

Accueillir la différence

Dans un cas comme dans l’autre, l’image donne lieu à une perception qui, à son tour, façonne notre perspective de la différence. Qu’il s’agisse d’une mosaïque ou d’un creuset, le défi reste d’accepter les différences culturelles, qu’il s’agisse de nation, de race, de genre ou de croyances.