Mondialisation, Communication, Collaboration

Globalization, communication, collaboration

Mondialisation et collaboration devraient être des mots du même champ sémantique. Ceci puisque le premier ne fonctionne pas correctement sans le second. La mondialisation repose sur la suppression des frontières et l’ouverture à d’autres cultures. La collaboration est enracinée dans la communication et sans elle, un échange sain s’avère impossible.

On rencontre souvent des opinions polarisées sur la mondialisation. D’une part, certains s’y opposent sous prétexte de répercussions sur la souveraineté nationale. D’autre part, les entreprises favorisent le développement de nouveaux marchés. Et pourquoi pas? Le monde est riche d’opportunités et d’expériences précieuses pour ceux qui osent en faire la quête.

Cependant, ce n’est pas aussi simple que de s’envoler vers un autre pays et d’y établir une franchise. Le processus comporte une multitude de problèmes sous-jacents et de facteurs que les entrepreneurs doivent prendre en compte. Dans des articles précédents, nous avons abordé l’importance de comprendre les particularités de la culture et de la langue dans le marketing. Examinons maintenant votre relation avec les personnes — public, auditoires, collègues — de votre nouveau marché.

Établir de bonnes relations

Dans un environnement culturellement diversifié, la collaboration s’avère cruciale. Votre équipe établie à l’étranger doit pouvoir communiquer et nouer des liens étroits avec son nouveau public.

Laissons de côté des pratiques contraires à l’éthique, comme l’utilisation abusive d’échappatoires réglementaires ou l’exploitation d’une main-d’œuvre bon marché. La mondialisation peut constituer la clé de la longévité du marché mondial. Il apporte de nouveaux systèmes tels que l’économie circulaire, qui optimise les ressources et minimise les déchets, et la WEconomy, un modèle dans lequel on peut à la fois « trouver un sens, gagner sa vie et changer le monde ». À mesure que le monde s’ouvre, il offre un nouvel espoir de durabilité. Si nous faisons des affaires à l’étranger, il importe d’apprendre à coopérer et à partager nos intérêts avec d’autres.

Il importe d’apprendre, d’apprécier et de s’adapter aux nouvelles cultures. Après tout, plus nous nous connaissons, plus nous nous ressemblons! L’unité et la collaboration ouvriront la voie de l’humanité au succès comme nous transcendons nos différences pour trouver l’harmonie dans le monde.

Partagez:

LinkedIn
Facebook
Twitter
Email
Telegram
ACCULTURA

Articles Similaires

leadership inclusif

Leadership inclusif : Des KPIs aux KBIs

Alors que les organisations et les leaders s’orientent progressivement vers une manière plus inclusive de gérer leur personnel et de mener leurs affaires, les indicateurs

Éloge de la diversité linguistique

Vivement le retour des allers immersifs ! Première virée européenne depuis le hiatus pandémique, je fais un saut à Londres pour discuter intelligence culturelle à la

Culture inclusive

Cultures inclusives

Nos Sessions de leadership inclusif (SLI) amènent nos participant·es à se plonger dans une myriade de sujets et de franches conversations. Parmi ces sujets, notons

communication indirecte

Communication directe et indirecte

Les barrières de communication constituent l’un des défis les plus importants lorsque l’on entretient des relations d’affaires interculturelles. Les différences de langues sont, bien sûr,

Communications inclusives

Les communications écrites constituent une arène idéale où l’organisation peut implanter concrètement ses stratégies d’inclusion. Les politiques d’embauche, les textes de site web, les campagnes