Design et adaptation culturelle – 3 étapes

design restaurant

Concevoir un espace commercial exige une connaissance profonde de la culture de la clientèle ciblée — plus encore lorsque celle-ci se trouve hors frontière. Ainsi, dans son processus de conception d’un lieu destiné à une clientèle montréalaise, Saguez & Partners, agence de design global basée en France, s’est tourné vers ACCULTURA pour en savoir plus sur les valeurs culturelles canadiennes, québécoises et montréalaises.

Comme toute forme d’expression artistique, le design est une discipline intimement liée à la culture. On ne peut concevoir un espace ou un produit sans bien comprendre les habitudes et les comportements du public ou du marché ciblé. L’agence parisienne, qui a conçu nombre d’espaces de détails pour de grandes marques internationales comme Ritz Comptoir, Hilton et Google, le sait. Elle a donc naturellement fait appel à une expertise en culture locale pour amorcer son travail sur un projet de foire alimentaire — ou foodhall, comme disent ces Français — pour RoyalMount, un espace urbain en devenir à Montréal.

Dans ce mandat de conseil culturel, le rôle d’ACCULTURA est de faire « vivre » l’expérience bouffe montréalaise aux représentant(e)s de l’agence en quête d’inspiration et d’authenticité Made in Quebec. Quel plaisir de jouer à l’ambassadrice de la culture canadienne — en personne, merci — surtout, pour un mandat qui nous passionne autant que les tendances bouffe et lifestyle!

Pour baigner notre client dans le bouillon de culture montréalaise, nous avons collaboré avec leurs équipes à Paris pour organiser et exécuter le mandat en 3 étapes :

  • Sélectionner puis visiter des adresses pertinentes de restaurants, de boutiques et d’espaces commerciaux innovants, d’espaces de travail collaboratif et autres témoins du style de vie local ;
  • Planifier et mener des entrevues et des tables rondes avec des personnes de provenances et de perspectives diverses ;
  • Rédiger un manifesto résumant les faits saillants pour étoffer la présentation énonçant le plan directeur du design proposé.

Étape 1 — Sélectionner et visiter les bonnes et belles adresses

Bien que difficile d’identifier les restaurants, commerces et lieux d’affaires tendance — et toujours fonctionnels — après une pandémie dévastatrice, nous avons tout de même pu extraire une liste d’incontournables. Après avoir vérifié le statut de chaque adresse (ouvert ou fermé !), nous avons dressé un itinéraire de visites manipulant à la fois des horaires variables selon le lieu, une géographie s’étendant sur plusieurs quartiers et un délai d’exécution restreint.

Nous avons exploré plus d’une trentaine d’adresses lesquelles offraient une perspective design d’intérêt, mais aussi, un bon coup d’œil sur les tendances actuelles et anticipées. Parmi celles-ci, nous avons inséré nos coups de cœur iconiques, dont Olive & Gourmando pour sa perpétuelle popularité, Crew Collective pour son exploitation innovante d’un magnifique site historique, le tout nouveau Holt Renfrew pour sa mise en valeur des grandes marques, l’hôtel Germain pour sa devanture résolument montréalaise, et McKiernan, accueillant nouveau venu du populaire trio Joe Beef–Vin Papillon-Liverpool House (de renommée mondiale depuis qu’un certain président y a cogité avec notre premier ministre). Minuscule échantillon des lieux de cultes bouffe-lifestyle explorés à Montréal bien sûr, mais déjà, un bel aperçu de la diversité des perspectives culturelles.

 Étape 2 — Planifier et mener entrevues et tables rondes

Délicieux mandat que de ratisser la ville pour y faire découvrir ses bons restos et ses beaux commerces ! À cela s’ajoutent des discussions animées avec une belle brochette d’invité(e)s aux perspectives diverses. Organiser en entrevues personne-à-personne, en groupuscules et en table rondes, nous avons recueilli nombre de points de vue sur des aspects culturels montréalais de l’expérience bouffe et de ses penchants design. Afin de ne pas limiter la conversation au strict point de vue du montréalais « de souche », nous avons rencontré tant des natifs que des expatriés, d’âges, de genres et de métiers tout aussi variés.

Aux témoignages de ces consommateurs passionnés de culture montréalaise, nous avons ajouté ceux d’experts en matière de design et de restauration. Parmi ceux-ci, citons le généreux témoignage de la renommée cheffe québécoise Dyan Solomon, ainsi que celle du grand designer canadien de mode et de lifestyle, Jean-Claude Poitras. Ces échanges nous ont permis d’explorer à fond les perspectives et de nous faire une tête sur les grandes tendances et les comportements de la clientèle ciblée.

Étape 3 — Rédiger un manifesto

Pour clore le processus à cette étape, ne restait plus qu’à coucher sur papier les observations et bien sûr, les idées inspirées par cette recherche locale. La rédaction d’un résumé des faits saillants — que nos clients Français nomment manifesto — met en lumière les éléments culturels clés à considérer dans le design de la foire alimentaire.

En accompagnant l’agence Française dans son exploration de la culture montréalaise, nous avons aidé nos clients designers à s’y imprégner rapidement et justement.

 

Connaître les tendances, les comportements et les habitudes culturelles d’un marché ciblé est essentiel pour réussir toute entreprise hors frontières. Communiquez avec nous pour obtenir plus de détails sur les services d’ACCULTURA en conseil culturel.  

Photo: Crew collective café, Montréal par Boris Gentine

 

Cette entrée a été publiée dans$ s et étiquetée$ s.
This site uses cookies to offer you a better browsing experience. By browsing this website, you agree to our use of cookies.