Azerbaïdjan : le multiculturalisme, une politique d’État

Flame Towers, Baku, Azerbaijan

(Photo: https://en.wikipedia.org/wiki/Architecture_of_Azerbaijan#/media/File:Flame_Towers,_Azerbaijan.png)

Lorsque l’on entend/lit le mot « multiculturalisme », Azerbaïdjan n’est peut-être pas la première chose qui vient à l’esprit. Pourtant, la nation du Caucase du Sud limitrophe de la mer Caspienne est l’un des rares pays à avoir adopté le multiculturalisme en tant que politique gouvernementale.

La République d’Azerbaïdjan se situe entre la Russie au nord, l’Iran au sud, l’Arménie à l’ouest et la Géorgie au nord-ouest. En 1918, elle fut déclarée première démocratie musulmane. Puis, après avoir proclamer son indépendance lors de la dissolution de l’URSS en 1991, Azerbaïdjan a atteint un niveau de développement humain élevé parmi les nations de l’Europe de l’Est.

Le 5e Forum mondial sur le dialogue interculturel

Lors du 5e Forum mondial sur le dialogue interculturel, tenu les 2 et 3 mai 2019 à Bakou, Azerbaïdjan officialise sa position sur la promotion du multiculturalisme. Etibar Najafov, chef du département chargé des questions interethniques du multiculturalisme et de la religion de l’Azerbaïdjan en confirme la position : à l’heure où la mondialisation transforme notre monde, il s’avère essentiel d’accueillir le multiculturalisme et de valoriser nos différences. Najafov souligne l’importance de la diversité culturelle et ethnique dans le monde moderne et la valeur que génèrent ces différences pour la société.

Le 5e Forum mondial sur le dialogue interculturel, en partenariat avec l’UNESCO, l’Alliance des civilisations des Nations Unies et le Conseil de l’Europe entre autres, se donne pour mission de « intégrer le dialogue pour agir contre la discrimination, les inégalités et les conflits violents ». Aspirant à améliorer les relations interculturelles, cet événement qui propose aussi des performances musicales et des expositions artistiques rassemble plus de 105 pays et 35 organisations internationales.

Espérons que cette initiative inspirera de plus en plus de pays, car, à l’ère de la mondialisation, rien n’est plus important que de se comprendre.

Image result for academic conference
(Photo de l’événement par https://en.trend.az/)

Partagez:

LinkedIn
Facebook
Twitter
Email
Telegram
ACCULTURA

Articles Similaires

leadership inclusif

Leadership inclusif : Des KPIs aux KBIs

Alors que les organisations et les leaders s’orientent progressivement vers une manière plus inclusive de gérer leur personnel et de mener leurs affaires, les indicateurs

Éloge de la diversité linguistique

Vivement le retour des allers immersifs ! Première virée européenne depuis le hiatus pandémique, je fais un saut à Londres pour discuter intelligence culturelle à la

Culture inclusive

Cultures inclusives

Nos Sessions de leadership inclusif (SLI) amènent nos participant·es à se plonger dans une myriade de sujets et de franches conversations. Parmi ces sujets, notons

communication indirecte

Communication directe et indirecte

Les barrières de communication constituent l’un des défis les plus importants lorsque l’on entretient des relations d’affaires interculturelles. Les différences de langues sont, bien sûr,

Communications inclusives

Les communications écrites constituent une arène idéale où l’organisation peut implanter concrètement ses stratégies d’inclusion. Les politiques d’embauche, les textes de site web, les campagnes